Le coin de l’inouï

Luc Bouquet, Soleil FM, Jazz Etc, 21 juin 2005

L’estrapade est une forme de torture médiévale fort cruelle consistant à hisser le condamné en haut d’un mât et à le laisser retomber dans la mer ou à terre. morceaux_de_machines (A_dontigny & Érick d’Orion + Diane Labrosse, Martin Tétreault, Otomo Yoshihide) nous en donne ici un aperçu moderne et musical.

Parce que ne s’installant pas dans un climat obsessionnel mais au contraire en abordant plusieurs sources et thématiques (bruitisme, techno, jungle… ), l’improvisation de morceaux_de_machines passionne. Ici, on combine avec le temps, on étire l’impro jusqu’au quart d’heure, on agit en instrumentiste, avec sensibilité et rythme. On provoque l’auditeur, on le course, on l’invite (de force) à abandonner ses repères. J’aime cette musique pour la force qu’elle dégage, pour sa colère, son désir de secouer le cocotier car derrière le musique de Dontigny & d’Orion, il y a un véritable acte politique et humain.

«Tout commence avec le corps d’un enfant épouvanté par l’usine du village qui souffle vapeurs et fumée par ses naseaux, tel un instrument monstrueux et fabuleux. Son ventre grouille de bruits sourds et réguliers, longs et lents, noirs et inquiétants: des moteurs, des souffleries, des machines magiques, des zébrures de fer, des grondements d’acier, des palpitations de rouages et de longs jets de brumes fades ou saturées d’odeurs écœurantes». Ainsi parlait Michel Onfray de la fromagerie de son village dans Politique du rebelle (Biblio Essais). Entre répulsion et émerveillement, une définition collant magnifiquement avec la musique de notre duo québécois.

… l’improvisation de morceaux_de_machines passionne.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.