electrocd

Détail des pistes

Libellune

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 1999-2002
  • Durée: 26:20
  • Instrumentation: instruments à vent non-occidental et support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T0717540196

Stéréo

ISRC CAD500316830

  • 44,1 kHz, 16 bits

Survol des rêves…

[synopsis] Parcours sonore d’une libellule (symbole de l’île de Hondo au Japon) devenue nocturne un soir de pleine lune. Le bruissement de ses ailes, signe de liberté et d’évasion, nous transporte dans des univers fantastiques et vers différentes cultures du monde en passant par des océans, des volcans tranquilles et l’espace. Son vol est d’une telle puissance que rien ne l’empêche de passer. Son élégance est d’une légèreté et d’une pureté qui se marient parfaitement avec le rayon de lune légèrement doré. Le soir, tout est si tranquille! Les sons deviennent parfaitement audibles. C’est le meilleur moment pour la réflexion.

Libellune est structurée en huit temps (Métamorphose; départ; Orient; Afrique; Tropiques; Amérique; Europe; Espace) et explore les thèmes de liberté, d’élégance, de force, de noctambulisme, de dualité et de légèreté par l’enregistrement sonore traité de voix humaines pour représenter la libellune (sa voix, ses idées, ses réflexions), l’enregistrement sonore modifié et non modifié d’instruments de musique du monde — raita, kéra, flûte suling, oja, shakuhachi, ocarina, flûte amérindienne, bansuri, duduk (interprétés par Michel Dubeau) — pour représenter le voyage et l’utilisation de sources sonores acoustiques et électroniques diverses pour reproduire les battements d’ailes et le calme de la nuit.

L’intégration de langages musicaux provenant des cultures du monde — évocation de structures et de timbres sonores — sert à illustrer le parcours de la libellune. Les instruments à vents en improvisation à partir d’échelles musicales et de formes polyphoniques et rythmiques orientales, africaines, javanaises et latines… sont ultérieurement utilisés en décalage (écho), hachure et déphasage; en canons rythmiques et mélodiques par traitement; en harmonies, jeux de timbres et résonances.


Libellune a été réalisée en 1999 et 2002 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal avec l’aide du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et a été créée le 28 août 1999 lors du concert Acousma d’orchestra (version courte) et lors du concert Nuit blanche (version longue) dans la cadre du Festival international d’art acousmatique et des arts de support Futura (Crest, France) (sous-titré Traces du dernier vent). Libellune a aussi été diffusée le 18 novembre 2000 au concert Acousma Femina du festival Aujourd’hui Musiques 2000 (Perpignan, France). Merci à Michel Dubeau, interprète des instruments à vent.


Création

  • 28 août 1999, Futura 99: Acousma d’orchestra 14, Crest (Drôme, France)

Composition

Interprètes

  • Michel Dubeau, raita, kéra, flûte suling, oja, shakuhachi, ocarina, flûte amérindienne, bansuri, duduk
Partitions

DMXnébula

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2000-02
  • Durée: 7:15
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: Festival Montréal en lumière
  • ISWC: T0717540185

Stéréo

ISRC CAD500316840

  • 44,1 kHz, 16 bits

Survol d’une planète bleue…

DMXnébula explore sept thèmes: ouverture, cosmos, céleste, vox, urbain, monde, nuit et jour.

«Onde créatrice émanant de l’espace-temps, source d’énergie inépuisable, la lumière se transforme, s’élève, céleste, par delà les sphères, frappant l’imaginaire… Chaleur torride, soleil nocturne, brouillard d’étoiles, elle rapproche les peuples, éblouit les enfants et repousse un peu plus chaque jour l’horizon.»François Doyon, concepteur d’éclairage

Une structure gonflable sphérique (de 6 mètres de diamètre) avec éclairage et musique en multipiste, conçue pour un événement extérieur, représente une planète gigantesque de laquelle émergent des formes lumineuses, images, couleurs et sons en mouvement. D’une durée de trente minutes, la musique sur huit pistes est synchronisée à l’éclairage automatisé et est diffusée en continu sur un système de sonorisation multicanal extérieur et simultanément sur une fréquence radiophonique FM en stéréophonie. (Durant l’événement, le spectateur pouvait observer l’installation lumineuse à distance et syntoniser le poste de radio pour l’écoute de la musique.)


DMXnébula a été réalisée en 2000 et 2002 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal — mixages et transferts au studio Multisons — et a été créée pour l’installation sons et lumières du même titre de François Doyon le 11 février 2000 à la Place du Canada durant le Festival Montréal en lumière / Symposium international de lumière du Canada. La présente version acousmatique de DMXnébula incorpore les différentes sections de la musique de l’installation qui ont été remixées. Elle est une commande du Festival Montréal en lumière. Merci à François Doyon, Frédéric Salter pour ses bons conseils techniques.


Création

  • 11 février 2000, Concert, Place du Canada, Montréal (Québec)

Composition

Mixage

Sons et tintamarre

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 1994-95, 2002
  • Durée: 11:20
  • Instrumentation: clavier et support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T0717540174

Stéréo

ISRC CAD500396850

Contes sonores pour Fannie et tous les petits du monde

[5 miniatures enfantines]

Survol suggestif des sons…

[synopsis] Tarapatapom vit dans un pays où poussent et volent des sons bizarres tout autour d’elle. Elle rencontre Tintamarre, une boîte musicale parlante qui lui fait connaître Coquet-le-perroquet-qui-mémorise-tout. Ensemble, ils partent à la découverte du monde de la création électroacoustique. Tous les sons découverts sont mémorisés, synthétisés, échantillonnés, traités, organisés et gardés dans la boîte magique. Après l’observation sonore, les sons s’envolent pour créer des ambiances surprenantes. Ouvrez grandes vos oreilles! Ne laissez pas s’échapper les sons avant de les avoir écoutés.

Conte sonore pour tous avec animation, mise en scène et scénographie, destiné aux enfants (ainsi qu’aux plus grands au cœur d’enfant, désireux de caresser leur imagination d’antan). Une histoire sonore dépeint le déroulement de la fabrication d’une œuvre électroacoustique dans l’atelier du compositeur.


Sons et tintamarre a été réalisée en 1994-95 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC) (médias intégrés) et du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et a été numérisée et remixée en 2002. La pièce a été créée en automne 1995 lors d’une tournée de la série Concertino des Jeunesses musicales du Canada. Le spectacle a été repris par Les productions Denise Larose en 1996. Merci à ma fille Fannie, mon inspiration, ainsi qu’à ses amies de la garderie, des enfants de l’école La Perdriolle (L’œuf magique). Merci Estelle Esse pour ses quelques notes chantées (L’œuf magique).


Création

  • 1995, Concertino, Canada

Composition

Révision

Interprètes

Sons et tintamarre, 2: Histoire sans paroles

Roxanne Turcotte

  • Durée: 1:17
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9014491759

Stéréo

ISRC CAD500316860

  • 44,1 kHz, 16 bits

La magie d’une illustration sonore par un montage rapide. Une musique de film d’animation sans images. (Une première version de cette pièce avait été commandée pour un projet de film d’animation pour Télé-Québec.)


Interprètes

Sons et tintamarre, 4: Ballon rouge qui bouge…

Roxanne Turcotte

  • Durée: 1:36
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9014547605

Stéréo

ISRC CAD500316880

  • 44,1 kHz, 16 bits

Un ballon sauteur peut voyager bien au-delà du panier. Le ballon chante, bouge et se multiplie… (Transformations d’un échantillon sonore rebondissant. Jeux rythmiques et stéréophoniques, manipulations du timbre original, égalisation.)


Interprètes

Sons et tintamarre, 5: L’œuf magique…

Roxanne Turcotte

  • Durée: 3:55
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9014521381

Stéréo

ISRC CAD500316890

  • 44,1 kHz, 16 bits

Histoire d’un œuf qui nous transporte dans un monde de rêve… au pays des merveilles! C’est la petite Fanny, 6 ans et ses amis Laura, Antonin et Julien qui sont à la recherche d’un merveilleux trésor. Ils rencontrent Loulou-le-loup et Léon-le-cochon-rose qui les aident dans leurs recherches. Un œuf magique leur fait vivre des aventures palpitantes autour du monde… Sur une terre nord-africaine au beau milieu des chants berbères, vers la mer d’Italie, près du puissant volcan Arenal au Costa Rica, en passant dans une forêt mystérieuse où logent des animaux étranges…


Interprètes

Rêveries absolues

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2000
  • Durée: 4:35
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T0717540163

Stéréo

ISRC CAD500316900

  • 44,1 kHz, 16 bits

Survol du temps…

La machine à voyager dans le temps

Voyage dans le temps au rythme de la lumière sonore pour dévoiler les rêves, réalités et aspirations face au nouveau millénaire. Sons parlants, méditations résonantes et propos sonores révèlent les sensations que procurent espoirs, rêveries, fantaisies, exorcisme des angoisses vers une nouvelle dimension, des lendemains et la convergence des peuples en quête d’absolu…

Des souvenirs et nostalgies alimentent l’avenir et la renaissance à partir d’un matériau sonore central: la page tournée, déchirée, retournée… Le tic-tac du temps qui coure…


Rêveries absolues a été réalisée en 2000 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal et a été créée le 16 juin 2000 au 30e Festival Synthèse (Bourges, France) lors du concert Sonneries utopiques pour le prochain millénaire pour lequel elle a été composée.


Création

  • 16 juin 2000, Synthèse 2000: Concert, Bourges (Cher, France)

Composition

Y---OW

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 1985, 2002
  • Durée: 9:54
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: Les belles heures — Société Radio-Canada (SRC)
  • ISWC: T0717540152

Stéréo

ISRC CAD500316910

  • 44,1 kHz, 16 bits

Survol d’un annuaire téléphonique…

La présente version de Y---OW est construite à partir des bandes sonores — dont les titres sont: Ha-lo; À l’eau; Ouf!; Interurbain; King Kong; Le passé; L’attente; L’arnaque; Bonne soirée; Problèmes d’argent; Au concert — de l’œuvre multimédia (installation sonore et photographique) du même nom réalisée en collaboration avec le photographe Marc Larochelle. Elle est une présentation (exposition) des thèmes par mixage et un aperçu de l’interdépendance qu’il peut y avoir entre les bandes par des éléments attractifs communs à chacune, même si elles sont de toutes petites pièces musicales en soi. Des éléments descriptifs reviennent à maintes reprises et font lien, la réponse ou l’écho entre les différentes bandes (sons de téléphone, répondeur, conversations, eau, éclats de rire, cris).

Y---OW, pour Yellow Pages, explore une série de thèmes autour d’un état d’âme, d’une émotion, de la communication ou de l’imprévu évoqués par l’ouverture du bottin téléphonique Les pages jaunes. Une interdépendance entre les bandes sonores — chacune ayant son thème — fait le lien entre des émotions: tristesse, joie, amour, haine, mécontentement, bonheur, peur, colère, anxiété, désolation, surprise et confusion.

La conception sonore de la pièce a été revue en 2002. Tout en gardant le style et caractère des années 80, certaines modifications ont été apportées: résonances plus actuelles telles des sonneries de l’an 2000 afin d’y apporter une touche évolutive, transfert audionumérique et effets sonores virtuels. Les enregistrements sonores de bruits téléphoniques des années 80 restent intacts et ont été réalisés directement à partir d’un téléphone de l’époque et les bruits parasites font donc partie intégrante de l’œuvre.

L’installation originale de 1985 était constituée de 22 bandes sonores en boucle de 40 secondes à trois minutes, 21 systèmes de diffusion sonore, un système déclencheur à l’infrarouge d’une bande multipiste (promenade d’un son dans l’espace), 18 boîtes photographiques avec interrupteur et haut-parleurs intégrés, deux dispositifs sonores aériens et un dispositif avec casque d’écoute. Le spectateur empruntait un parcours fait de bottins téléphoniques et déclenchait volontairement (ou involontairement grâce à des interrupteurs dissimulés stratégiquement dans le lieu) différentes séquences sonores.


Y---OW a été réalisée en 1985 au studio de l’Université de Montréal avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC) (programme Explorations) et revue en 2002 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal. Elle a été créée le 4 septembre 1985 durant le premier festival Cent jours d’art contemporain de Montréal à la galerie d’art Powerhouse (l’exposition s’est tenue du 4 au 21 septembre 1985), une production du Centre international d’art contemporain de Montréal. Une version radiophonique a été commandée en 1987 par l’émission Les belles heures, réalisée par Hélène Prévost, de la radio de la Société Radio-Canada. Des extraits de la partition d’écoute ont été publiés dans la Revue Estuaire no 54 en 1989. Merci à Denis, Geneviève et Chantal pour leur voix au téléphone et le cri de King Kong, Michel Trépanier pour son aide technique, l’Université de Montréal, ainsi qu’à Marcelle Deschênes qui m’a encouragée dans ma démarche artistique. Y---OW a obtenu le prix «Outsdanding Original Achievement» au International New Music Composer’s Competition (ÉU, 1989/90), ainsi que la Médaille d’argent du Prix Hugh-Le Caine au Concours national de la CAPAC, catégorie musique électroacoustique, en 1985.


Création

  • 4 septembre 1985, Cent jours d’art contemporain de Montréal 1985: Y---OW, La Centrale – [Powerhouse], Montréal (Québec)

Distinctions

Composition

Révision

Partitions

Micro-trottoir

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 1997-2002
  • Durée: 6:32
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T0717540141

Stéréo

ISRC CAD500316920

  • 44,1 kHz, 16 bits

Survol intérieur des idées…

Qu’est ce qui vous préoccupe?

L’expression «micro-trottoir» qui, comme ‘vox-pop’, désigne de courtes entrevues captées sur le vif, souvent dans la rue, m’a charmée et inspirée.

Micro-trottoir est une œuvre radiophonique qui explore le monde fascinant de la confrontation et est construite à partir d’onomatopées et de voix de gens issus de différents milieux et d’origines ethniques. Ces «micro-trottoirs», réalisés par Isabelle Tanguay, ont recueilli des propos et des divergences d’opinions sur des sujets d’actualité, de modes de vie, de rêves et de désillusions à travers des générations et de personnalités diverses. Des accumulations de mots — pouls du monde qui nous entoure — ont mis en relief la richesse des voix parlées: timbre (aéré, doux, fort, agressif, dynamique, rauque, grave, aigu); accents et langues. La pièce utilise aussi des bruits ambiants réels (rue, parc, café, marché — la réalité); des ambiances créées (le rêve); des transformations électroniques des voix; des sons électroniques; et des rythmiques répétitives.


Micro-trottoir a été réalisée en 1996-97 et revue en 2002 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC) et du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Merci à Isabelle Tanguay et Mario Gauthier (extrait d’une entrevue diffusée en 1985 à l’émission Musique actuelle, réalisée par Hélène Prévost, de la radio de la Société Radio-Canada).


Composition

Révision

Poussière d’étoiles

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2002
  • Durée: 9:23
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T0717540130

Stéréo

ISRC CAD500396930

Survol des Perséides… Tes yeux sont des étoiles!

Un triptyque musical axé sur le regard et des visions spatiales.

Trois regards, trois impressions sonores, trois luminosités, trois reflets: une lueur d’étoile dans les yeux! La structure de chacune des pièces est basée sur la constitution d’un climax comme dans le déroulement d’une histoire avec un dénouement.

Poussière d’étoiles puise son inspiration musicale dans le symbolisme d’Hitchcock (les regards qu’on y retrouve dans le jeu des acteurs, l’illusion, les objets, son passage surréaliste et son intrusion dans un monde surnaturel) avec un clin d’œil aux visions fantastiques de Guy de Maupassant, aux visions dans l’art moderne de René Magritte et à l’impressionnisme. Tout est dans le regard…

La recherche par l’observation sonore servant à décrire des paysages naturels et surnaturels, devient une pause, un arrêt pour comprendre et capter les possibilités qu’offrent trois regards différents mis en musique. Chaque son est étudié, façonné et placé à l’intérieur d’une structure nouvelle qui devient une source au-delà du réel, une pièce musicale où l’on se sent observé.

Des sons réalistes (enregistrements sonores dans la nature) sont transformés et traités (échos, délais, étirements…) pour leur donner un aspect ‘surnaturel’. Ils sont mis en espace par des effets de mouvements (rotation, déplacement, vitesse). Des rythmes répétitifs (représentant le ‘cœur étoilé’) sont intégrés et la résonance et le filtrage de timbres symbolisent la luminosité des étoiles.


Poussière d’étoiles a été réalisée en 2002 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal avec l’aide du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Elle a été créée en juin 2002 sur le site web de la compositrice.


Création

  • Juin 2002, En ligne, www.roxanneturcotte.com

Composition

Poussière d’étoiles, 1: Regard étoilé

Roxanne Turcotte

  • Durée: 3:25
  • Instrumentation: support
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9014549010

Stéréo

ISRC CAD500316930

  • 44,1 kHz, 16 bits

Luminosité intuitive

Un regard illustrant la spontanéité et l’aspect vif d’une réaction soudaine représenté par des timbres percussifs et saccadés. (Matériaux sonores résonants à timbre de cloche, effets et synthétiseurs virtuels, sonorités acoustiques et électroniques.)


Poussière d’étoiles, 2: Regard intérieur

Roxanne Turcotte

  • Durée: 3:51
  • Instrumentation: support
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9014508657

Stéréo

ISRC CAD500316940

  • 44,1 kHz, 16 bits

Luminosité intérieure

Retour sur soi-même, complexité de l’être. Reflet des yeux: la douleur, la joie, les sensations, les souvenirs. Une lueur d’étoile dans tes yeux. (Voix, rythmes, sonorités acoustiques et électroniques, effets et synthétiseurs virtuels.)


Poussière d’étoiles, 3: Regard en voyage

Roxanne Turcotte

  • Durée: 2:09
  • Instrumentation: support
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9014519154

Stéréo

ISRC CAD500316950

  • 44,1 kHz, 16 bits

Luminosité extérieure

Visions en dehors de soi. Monde lointain et proche… Lieux connus, inconnus, sonorités concrètes aux couleurs spatiales. Monde terrestre, monde extraterrestre. Vagues, départ, vol d’oiseau.