electrocd

Détail des pistes

About Time

Yves Daoust

  • Année de composition: 2005
  • Durée: 8:32
  • Instrumentation: support
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: OutfrontCBC, NAISA
  • ISWC: T9066209903

Stéréo

ISRC CAD501110171

  • AAC, 320 kbps
  • MP3, 320 kbps
  • 44,1 kHz, 24 bits
  • 48 kHz, 24 bits

Surround 5.1

ISRC CAD501110153

  • Dolby Digital, 48 kHz, 24 bits
  • 44,1 kHz, 24 bits

J’ai réalisé cet autoportrait à l’aide de mon vieux magnétophone à bobines, qui ne m’avait pas vraiment servi depuis que je l’avais cavalièrement remplacé par un ordinateur. Le recours à cette vieille machine, par ailleurs toujours admirablement fonctionnelle, allait de soi, compte tenu du rôle crucial qu’elle a joué dans le développement de ma démarche musicale. Et puis, la bande magnétique, sur laquelle on a fixé des parcelles de temps, de vie, a pour moi une valeur métaphorique infiniment plus puissante que le disque dur, support immatériel, impalpable.

[vi-11]


About Time a été réalisée en 2005 au studio du compositeur à Montréal (Québec) et a été créée le 27 mai 2005 durant le festival Deep Wireless produit par NAISA au The Drake Hotel à Toronto (Canada). Elle est une commande de l’émission radiophonique Outfront de la CBC et de NAISA. Merci à Carma Jolly, productrice déléguée pour Outfront et à Darren Copeland, directeur du NAISA. Voix enregistrées: Carma Jolly et Yves Daoust.

Création

  • 27 mai 2005, Deep Wireless — Radio Theatre Performances, The Drake Hotel, Toronto (Ontario, Canada)

Composition

Mastering

Objets trouvés

Yves Daoust

  • Année de composition: 2002
  • Durée: 9:05
  • Instrumentation: support
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: IMEB
  • ISWC: T9066209878

Stéréo

ISRC CAD501110172

  • AAC, 320 kbps
  • MP3, 320 kbps
  • 44,1 kHz, 32 bits
  • 48 kHz, 24 bits

Surround 5.1

ISRC CAD501110154

  • Dolby Digital, 48 kHz, 24 bits
  • 44,1 kHz, 24 bits

Mes pièces sont généralement élaborées à partir de sons «vivants», captés dans l’environnement urbain ou issus du patrimoine culturel. Ici au contraire, un peu dans l’esprit de la nature morte, j’ai rassemblé quelques objets «inanimés», puisés dans mon environnement quotidien et familier (un moulin à café, un vieux réveil-matin, un aiguise-crayons, quelques boîtes à musique…), dont j’ai exploré le potentiel sonore à l’aide de petites capsules microphoniques, placées parfois à distance de quelques millimètres. Un retour aux sources, en quelque sorte, au b a ba de la musique concrète: point de manipulations sophistiquées qui malaxent le son, uniquement quelques traitements «naturels», laissant les objets livrer leur musique. La pièce se présente comme une suite de tableaux, généralement très courts, mettant tour à tour en vedette un son ou famille de sons différents. Suite de petites dramatiques sonores, qui se construisent autour du soliloque de la boîte à musique.

[vi-11]


Objets trouvés a été réalisée en novembre 2002 au studio Charybde de l’Institut international de musique électroacoustique de Bourges (IMEB, France) et a été créée le 8 juin 2003 dans le cadre de Synthèse, le 33e Festival international des musiques et créations électroniques de Bourges (France) au Palais Jacques-Cœur à Bourges (France). Cette pièce est une commande de l’Institut international de musique électroacoustique de Bourges (IMEB).

Création

  • 8 juin 2003, Synthèse 2003: Concert, Palais Jacques-Cœur, Bourges (Cher, France)

Composition

Mastering

Le temps fixé

Yves Daoust

  • Année de composition: 2004
  • Durée: 9:17
  • Instrumentation: support
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: Réseaux des arts médiatiques, avec l’aide du CAC
  • ISWC: T9066209890

Stéréo

ISRC CAD501110173

  • AAC, 320 kbps
  • MP3, 320 kbps
  • 44,1 kHz, 32 bits
  • 48 kHz, 24 bits

Surround 5.1

ISRC CAD501110155

  • Dolby Digital, 48 kHz, 24 bits
  • 44,1 kHz, 24 bits

À la mémoire de PM

L’idée de cette pièce m’est venue à la suite d’une visite que j’ai rendue à un ami chanteur qui, très vieux, vivait dans une maison d’hébergement pour personnes en perte d’autonomie physique et intellectuelle. Ne l’ayant pas vu depuis des années, je fus profondément troublé de constater à quel point le temps l’avait transformé. Le décalage était presque insoutenable entre la vision réelle d’un homme usé, détérioré par le temps, et le souvenir que j’en avais, où le temps pour moi s’était arrêté, figé à la dernière image que j’avais conservée de lui, cinq ans plus tôt.

L’œuvre ne parle pas de la mort, mais plutôt du temps qui, malgré tous nos efforts pour le déjouer, continue de couler, de nous transformer de seconde en seconde, nous entraînant inexorablement vers la dissolution.

Elle se présente en deux couches superposées. La première couche fait entendre la voix «actuelle» du personnage: quelques paroles banales rompant de longs silences, essentiellement liées au quotidien mais parfois évoquant quelque souvenir qui semble remonter à la surface de la mémoire. L’autre couche représente le passé où la voix du baryton au sommet de sa carrière a été fixée, gelée sur support, comme si on l’avait arrachée au flux du temps. À nouveau il chante, mais avec une voix étrange, artificielle, «salie» par les techniques de fragmentation utilisées (le support, même numérique, subit lui aussi l’usure du temps)…

[vi-11]


Le temps fixé a été réalisée en 2004 au studio du compositeur à Montréal (Québec) et a été créée le 14 février 2004 dans le cadre de la série de concerts Rien à voir (15) à l’Espace GO, à Montréal. Elle est une commande de Réseaux des arts médiatiques avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC).

Création

  • 14 février 2004, Rien à voir (15): Concert, Espace Go, Montréal (Québec)

Composition

Mastering

Chorals ornés

Johann Sebastian Bach, Yves Daoust / Anouk Bereau, Jacinthe Dompierre, Gaston Miron, Matthieu Simard

  • Année de composition: 2007-08, 09
  • Durée: 42:08
  • Instrumentation: orgue et support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: Orgue et couleurs, Réseaux des arts médiatiques, avec l’aide du CALQ

Stéréo

ISRC CAD501110174

  • AAC, 320 kbps
  • MP3, 320 kbps

Relecture de 14 chorals tirés de l’Orgelbüchlein (1708-14) de Johann Sebastian Bach.

[vi-11]


Chorals ornés a été réalisée en 2007-08 au studio du compositeur à Montréal (Québec) et a été créée par Régis Rousseau, orgue, et Yves Daoust, diffusion, le 2 octobre 2008 lors du concert Remix de classiques! du Festival d’automne présenté par Orgue et couleurs à l’Église Saint-Nom-de-Jésus à Montréal. Elle est une commande de Orgue et couleurs et de Réseaux des arts médiatiques avec l’aide du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Les textes sont tirés des poèmes suivants: Matthieu Simard: Je t’écris petit; lu par Julie Daoust; Anouk Bereau: Lettre d’amour?; lu par Philippe Martin; Gaston Miron: Liminaire, l’Homme rapaillé; lu par Vincent Graton et Yves Daoust; Jacinthe Dompierre: Mon bel amour; lu par Linda Sorgini; et Anouk Bereau: Va, mon bien-aimé; lu par l’auteure. Les 14 chorals sont tirés de l’Orgelbüchlein (1708-1714) de Johann Sebastian Bach. Chorals ornés a été sélectionnée pour le Prix de la composition musicale 2009 de la Fondation Prince Pierre (Monaco) et a reçu le prix «Création de l’année» aux 13e Prix Opus 2008-09 du Conseil québécois de la musique (CQM).

Création

  • 2 octobre 2008, Régis Rousseau, orgue; Yves Daoust, diffusion • Festival d’automne (2008): Remix de classiques!, Église Saint-Nom-de-Jésus, Montréal (Québec)

Distinctions

Composition

À propos de cet enregistrement

Le présent enregistrement de l’interprétation de Régis Rousseau a été réalisé en ambisonie par Carlos Prieto du Studio L’Esplanade le 7 décembre 2009 et le 25 mars 2011 à l’église de l’Immaculée-Conception à Montréal (Québec) — orgue Rudolf von Beckerath (1961) — à l’aide de cinq microphones DPA 4006, d’une unité de pré-amplificateurs Millenia HV-3D/8 et d’un convertisseur numérique Apogee Rosetta R800. Le mixage final des parties instrumentale et électroacoustique a été réalisé par Dominique Bassal, en mai et juin 2011 à Montréal (Québec).

Fixation

Mixage

Mastering

Partitions

  • Chorals ornés (2007-08, 09, 42:08) par Johann Sebastian Bach, Anouk Bereau, Yves Daoust, Jacinthe Dompierre, Gaston Miron, Matthieu Simard