Allusions sonores (Téléchargement) Détail des œuvres

Buoy

David Berezan

  • Année de composition: 2011
  • Durée: 9:40
  • Instrumentation: support 5.1 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9130332477

Stéréo

ISRC CAD501310006

  • 44,1 kHz, 16 bits

Buoy s’intéresse à l’univers sonore et à l’environnement des bouées maritimes. Nombre d’entre elles sont munies d’une cloche, d’un gong ou d’un sifflet qui se fait entendre en réaction au mouvement des vagues. Les diverses caractéristiques des bouées servant à la navigation navale autant qu’à la recherche scientifique sur le climat maritime, l’écologie ou l’océanographie nourrissent le langage et la grammaire sonores de cette pièce. Les vagues de matières dont le phrasé suit l’action des vagues océaniques, conjuguées à des notes bourdonnantes et pulsatoires sous-jacentes (évoquant les signaux transmis par ces bouées), forment de solides fils thématiques qui parcourent l’œuvre et fournissent un cadre de navigation par le biais de contrastes entre aperçus du monde réel (vagues et cloches) et univers sonores abstraits.

[traduction française: François Couture, vi-13]


Buoy [Bouée] a été réalisée au fil de résidences dans les studios de musique électroacoustiques du Visby International Centre for Composers (VICC, Suède) et de l’EMS (Stockholm, Suède) et a été créée le 19 mars 2011 durant le concert Akusmatisk magi présenté au Kulturkiosken de l’Institutet för Digitala Konstarter (IDKA) à Gävle (Suède). Buoy a obtenu le prix du Concurso Internacional de Composição Electroacústica Música Viva (Portugal, 2012).


Création

  • 19 mars 2011, David Berezan, diffusion • Akusmatisk magi, IDKA Kulturkiosken, Gävle (Suède)

Distinctions

Thumbs

David Berezan

  • Année de composition: 2011
  • Durée: 11:57
  • Instrumentation: support 8 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9130332444

Stéréo

ISRC CAD501310007

  • 44,1 kHz, 16 bits

Thumbs a pour source sonore principale un seul son tiré d’un lamellophone balinais, dont j’ai transformé la hauteur et le grain, puis que j’ai exploré dans un espace ambiophonique. J’ai cherché à réduire au minimum la diversité des types de sons et des matières utilisés dans cette œuvre, tout en créant un univers sonore intéressant et évolutif. Pendant le processus de composition, plusieurs expressions anglaises comprenant le mot «thumb» ou pouce (rule-of-thumb, all-thumbs, thumbing through, thumbs-up / down, under thumb) me sont venues à l’esprit. Elles ont influencé mon travail à un certain degré.

[traduction française: François Couture, ix-13]


Thumbs [Pouces] a été réalisée aux studios de musique électroacoustique de CMMAS à Morelia (Mexique), de la University of Calgary (Canada) et de l’Université de Montréal (Québec); elle a été créée le 12 août 2011 durant le concert Places for our ears to go…, dans le cadre du festival Sound Travels Festival of Sound Art, au Wychwood Theatre à Toronto (Canada).


Création

  • 12 août 2011, David Berezan, diffusion • Sound Travels 2011: Places for Our Ears to Go…, Wychwood Theatre — Artscape Wychwood Barns, Toronto (Ontario, Canada)

Badlands

David Berezan

  • Année de composition: 2008
  • Durée: 10:35
  • Instrumentation: support 5.1 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: IMEB
  • ISWC: T9130332433

Stéréo

ISRC CAD501310008

  • 44,1 kHz, 16 bits

Les Badlands du sud de l’Alberta (Canada) consistent en un vaste paysage de prairies en creux dans lequel on trouve des fossiles de dinosaures, des parcs intimistes, des peuples autochtones et un climat très particulier. À l’été 2007, j’ai recueilli une gamme de matières sonores dans cette région afin de composer une œuvre qui ferait directement référence à une région du monde qui, pour moi, sera toujours très proche de mon «chez-moi». Les longs jours d’été, de profondes vallées fluviales entourées de pâturages sans fin, les montagnes à l’horizon, les soirées chaudes au bord d’un feu projetant de longues ombres. En ce sens, Badlands est habitée par une certaine nostalgie, mais uniquement jusqu’à ce que mon exploration tisse des univers sonores plus étranges et plus densément construits.

[traduction française: François Couture, vi-13]


Badlands a été réalisée en 2008 aux studios de l’IMEB à Bourges (France) et a été créée le 30 mai 2008 durant le festival Synthèse, au Grand théâtre de la Maison de la culture à Bourges (France). Badlands est une commande de l’IMEB.


Création

  • 30 mai 2008, David Berezan, diffusion • Synthèse 2008: Concert, Grand théâtre — Maison de la culture de Bourges, Bourges (Cher, France)

Galungan

David Berezan

  • Année de composition: 2010
  • Durée: 10:24
  • Instrumentation: support 8 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9130332411

Stéréo

ISRC CAD501310009

  • 44,1 kHz, 16 bits

Dans Galungan, j’utilise des sons captés à Ubud (Bali, Indonésie) et dans ses environs. Au fil de nombreux séjours là-bas depuis le début des années 1990, je me suis familiarisé avec une culture traditionnelle particulière (fondée sur une cérémonie quotidienne et un rituel qui s’inscrit dans la vie de tous les jours) et un cadre naturel enchanteur. Ces deux éléments offrent aussi une riche toile sonore: les rizières, le gamelan, les sons qui s’immiscent dans toutes les facettes du quotidien de cette région. Nombre des sons entendus dans cette pièce ont été enregistrés pendant le festival religieux Galungan (qui fait place à de nombreux événements et rassemblements musicaux spontanés). L’œuvre gravite autour des rizières et des cérémonies, du jour et de la nuit. Ces facettes distinctes, la structure de l’œuvre les met en évidence, mais elles se réunissent aussi dans les matières développées: la pulsation des bruits nocturnes de la nature et le rythme des cérémonies; les résonances de la musique, des instruments et des rituels.

[traduction française: François Couture, vi-13]


Galungan a été réalisée aux Electroacoustic Music Studios de la University of Manchester (RU) et a été créée le 8 octobre 2010 durant le festival Ai-maako, au Teatro Municipal Lord Cochrane à Valdivia (Chili).


Création

  • 8 octobre 2010, David Berezan, diffusion • Ai-maako 2010: Concert, Teatro Municipal Lord Cochrane, Valdivia (Chili)

Nijō

David Berezan

  • Année de composition: 2009
  • Durée: 12:57
  • Instrumentation: support 8 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T9130332375

Stéréo

ISRC CAD501310010

  • 44,1 kHz, 16 bits

Le plancher rossignol (uguisubari, 鴬張り) est un plancher de bois qu’on trouve dans plusieurs temples et palais japonais (dont le château de Nijō à Kyoto). Il est conçu pour produire un craquement ou un piaillement lorsqu’on marche dessus. Cette caractéristique servait d’alarme contre les intrus qui pouvaient tenter de s’immiscer subrepticement dans les lieux. Pour un compositeur dont la démarche créative consiste à explorer, recueillir et «découvrir» des sons, il s’agit là d’un concept irrésistible, d’un point de vue littéral (ou sonore) autant que métaphorique. Nijō, en développant plus avant l’idée que des rossignols puissent résider sous ou entre les lames du plancher, plonge au cœur de cette surface et y trouve, en plus des oiseaux, plusieurs voix et mondes sonores du Japon d’hier et d’aujourd’hui.

[traduction française: François Couture, vi-13]


Les matières sonores de Nijō ont été enregistrées en 2007 pendant une résidence de recherche, avec l’aide de l’Université Tamagawa à Tokyo (Japon); l’œuvre a été réalisée en 2009 aux Electroacoustic Music Studios de la University of Manchester (RU) et a été créée le 30 octobre 2009 durant le MANTIS Festival, au Cosmo Rodewald Concert Hall du Martin Harris Centre de la University of Manchester (RU).


Création

  • 30 octobre 2009, David Berezan, diffusion • MANTIS Fall Festival 2009: Concert, Cosmo Rodewald Concert Hall — Martin Harris Centre for Music and Drama — The University of Manchester, Manchester (Angleterre, RU)