Assemblance(s) (CD) Détail des œuvres

Déchirure

James Andean

  • Année de composition: 2013
  • Durée: 7:32
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

ISRC CAD501910007

  • 44,1 kHz, 16 bits

Déchirure: rupture, séparation douloureuse…

Cette pièce implique un certain nombre de «déchirures» à la fois musicales et figuratives (séparations personnelles, le cri plaintif d’un train lointain…) bien que le seul «déchirement» littéral soit réservé pour la dernière phrase. C’est aussi une référence aux matériaux sonores: l’acte de les enregistrer les a arrachés du monde et du moment qui les ont créés pour être réappropriés à travers l’acte créateur qui a donné naissance à cette pièce.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Déchirure a été réalisée en 2013 au Studio Erkki de l’Académie Sibelius à Helsinki (Finlande) et a été créée le 14 novembre 2013 à la Black Box du Musiikkitalo (centre de musique) à Helsinki (Finlande), lors du festival MuTeFest’13. Cette œuvre a été composée pour le projet Presque rien 2013, pour lequel on a mis à la disposition des participants des sons extraits des archives de Luc Ferrari. Merci à Brunhild Ferrari. Déchirure a reçu le deuxième prix du Prix biennal Presque rien (Paris, France, 2013).


Création

  • 14 novembre 2013, MuTeFest’13: Almost Nothing — The Music of Luc Ferrari, Black Box — Musiikkitalo, Helsinki (Finlande)

Distinctions

Hyvät matkustajat

James Andean

  • Année de composition: 2012, 14
  • Durée: 9:03
  • Instrumentation: support 8 canaux

Stéréo

ISRC CAD501910008

  • 44,1 kHz, 16 bits

En finnois, Hyvät matkustajat signifie «Chers voyageurs», mais aussi «The Good Travellers» [«Les bons voyageurs»], la traduction anglaise que je privilégie pour le titre de cette pièce. Cette œuvre a commencé sa vie comme une «carte postale sonore de Finlande», utilisant des enregistrements de terrain provenant des quatre coins de ce pays. Or, il s’est avéré que ce n’était que la première étape de son voyage… Plus tard, j’ai redéveloppé les matières originales comme matériau d’exploration sonore et de transformations spectrales. Les espaces extérieurs de la version originale prennent ici une nouvelle forme pour cartographier des paysages spectraux internes, aux côtés des marques sonores et des paysages sonores de sa première incarnation. Tout dans Hyvät matkustajat est fait à partir des enregistrements de terrain originaux qui ont donné naissance à cette œuvre.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Hyvät matkustajat a été réalisée en 2012 au Studio Erkki de l’Académie Sibelius à Helsinki (Finlande) et a été créée le 12 novembre 2012 à la Black Box du Musiikkitalo (centre de musique) à Helsinki (Finlande), dans le cadre du concert Acousmatica VI. Elle a été révisée en 2014 et créée le 18 décembre 2014 à la Black Box du Musiikkitalo (centre de musique) à Helsinki (Finlande), dans le cadre du concert Acousmatica XV.


Création

  • 12 novembre 2012, Acousmatica VI: Convergences, Black Box — Musiikkitalo, Helsinki (Finlande)
  • 18 décembre 2014, Création de la version définitive (2014): Acousmatica XV: James Andean’s Final Doctoral Concert, Black Box — Musiikkitalo, Helsinki (Finlande)

Distinctions

Valdrada

James Andean

  • Année de composition: 2018
  • Durée: 15:26
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

ISRC CAD501910009

  • 44,1 kHz, 16 bits

«… en arrivant le voyageur voit deux villes: l’une qui s’élève au-dessus du lac et l’autre, inversée, qui y est reflétée. Il n’existe ou n’arrive rien dans l’une des Valdrade que l’autre Valdrade ne répète, car la ville fut construite de telle manière qu’en tous ses points elle soit réfléchie par son miroir…»

Italo Calvino, Villes invisibles (1972)

Valdrada concerne la mémoire, mais c’est peut-être ainsi pour toutes les œuvres acousmatiques…

[traduction française: François Couture, iii-19]


Valdrada [Valdrade] a été réalisée en 2018 au studio du compositeur à Leicester (Angleterre, RU) et aux studios Music, Technology & Innovation de De Monfort University à Leicester (Angleterre, RU). Elle a été créée le 16 janvier 2019 au PACE Studio 1 de la De Monfort University à Leicester (Angleterre, RU) lors du concert Sweet Anticipation. Merci à Merja Nieminen et Marinos Giannoukakis.


Création

  • 16 janvier 2019, Sweet Anticipation, Studio 1 — PACE Building — De Montfort University, Leicester (Angleterre, RU)

Distinctions

Psygeío

James Andean

  • Année de composition: 2013-14
  • Durée: 9:56
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

ISRC CAD501910010

  • 44,1 kHz, 16 bits

Cette pièce est faite d’un enregistrement d’un réfrigérateur dans l’ancien monastère jésuite à Áno Sýros (Grèce) réalisé lors d’une résidence au Syros Sound Meetings à l’été 2013. Pendant cette résidence, j’ai passé de longues journées à enregistrer les paysages sonores venteux de l’île de Syros: le vent qui souffle à travers le terrain accidenté de l’île, qui siffle par les fenêtres et les volets du pavillon des invités du monastère… Un jour, en passant par la cuisine pour aller capter le vent qui battait contre les fenêtres, je fus distrait par le bourdonnement plutôt agréable du réfrigérateur. J’ai pris le temps de faire un court enregistrement avant de retourner à mon obsession pour le vent. En fin de compte, c’est ce bref enregistrement du réfrigérateur qui a retenu mon attention de compositeur.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Psygeío a été réalisée en 2013-14 au Studio Erkki de l’Académie Sibelius à Helsinki (Finlande) et a été créée le 12 février 2014 à la Black Box du Musiikkitalo (centre de musique) à Helsinki (Finlande), dans le cadre du concert Acousmatica XIII. Merci à Yannis Kotsonis et à Danae Stefanou. Psygeío a reçu une mention honorable dans la catégorie «paysages sonores» du Sonic Arts Award (Rome, Italie, 2014).


Création

  • 12 février 2014, Acousmatica XIII: Liaisons et déchirures, Black Box — Musiikkitalo, Helsinki (Finlande)

Distinctions

Spores

James Andean

  • Année de composition: 2014
  • Durée: 7:00
  • Instrumentation: support stéréo
  • Commande: Spor Festival

Stéréo

ISRC CAD501910011

  • 44,1 kHz, 16 bits

Spores a commencé sa vie comme la moitié d’une œuvre à deux volets contrastants: une première partie pour support fixe et une seconde pour piano et percussions. Depuis, la partie pour support fixe a revendiqué son indépendance. Elle a été composée entièrement à partir de quelques courts passages enregistrés à l’intérieur d’un piano.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Spores a été réalisée en 2014 au Studio Erkki de l’Académie Sibelius à Helsinki (Finlande) et a été créée le 9 mai 2014 sous le titre The Friedman Translations: Translation A pendant le festival Spor à Godsbanen, Århus (Danemark). Il s’agit d’une commande du festival Spor. Merci à Anna Berit Asp Christensen, Mark Knoop, Anne Marqvardsen et Serge Vuille.


Création

  • 9 mai 2014, Sous le titre The Friedman Translations: Translation A: Spor 2014: Create! Compose! Combine!, Godsbanen – Åbne Scene, Århus (Danemark)

Maledetta

James Andean

  • Année de composition: 2011
  • Durée: 6:08
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

ISRC CAD501910012

  • 44,1 kHz, 16 bits

L’idée de cette pièce a germé pendant mes travaux sur une réinvention contemporaine de l’opéra Médée de Cherubini, en collaboration avec le metteur en scène Panos Balomenos et le pianiste Gailė Griciūtė, présentée en août 2011 au Helsinki Design Museum in Helsinki (Finlande) dans le cadre du festival Night of the Arts. Les matières sonores pour Maledetta sont issues principalement de traitements de la voix de Maria Callas chantant le rôle-titre de l’opéra et d’un enregistrement de la réduction pour piano.

Maledetta cherche à présenter un portrait du personnage principal de Médée, notamment à travers une représentation de ses états psychologiques, Médée étant tour à tour calme et maternelle, puis vengeresse, violente et perturbée. Ces états sont rendus au mieux par le traitement des matières sonores, mais aussi par la dislocation de la structure formelle: alors que certains matériaux agissent à la fois comme des thèmes et des marqueurs structurels, l’œuvre se déroule dans une série d’états alternants où le sentiment d’un développement formel est régulièrement frustré et rompu.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Maledetta a été réalisée en 2011 au Studio Erkki de l’Académie Sibelius à Helsinki (Finlande) et a été créée le 20 octobre 2011 à la Black Box du Musiikkitalo (centre de musique) à Helsinki (Finlande), dans le cadre du concert Acousmatica I. Merci à Gailė Griciūtė et Panos Balomenos.


Création

  • 20 octobre 2011, Acousmatica I: Canada — Finland, Black Box — Musiikkitalo, Helsinki (Finlande)

Medusan Torso

James Andean

  • Année de composition: 2010-11
  • Durée: 9:09
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

ISRC CAD501910013

  • 44,1 kHz, 16 bits

Medusan Torso est basée sur le matériel développé à l’origine au cours de mes travaux pour l’installation audiovisuelle Re:****Sitruuna ja meduusa, une collaboration avec l’artiste visuelle Merja Nieminen. Medusan Torso est entièrement composée des matières sonores de l’installation originale, mais, là où ces matières avaient été déconstruites pour l’installation puis recomposées en temps réel par un logiciel, elles sont ici mises en forme et fixées sur une ligne du temps, permettant ainsi une exploration très différente de ces mêmes matières, avec des résultats inédits.

Ce que l’œuvre conserve de l’installation originale, ce sont les identités spécifiques des matériaux sonores qui éclatent, voyagent, se croisent, mais ne se mêlent jamais ni se transforment ou se combinent. Ces matériaux sont intégrés à des moments et à des phrases allant de gestes brefs à de longues phrases élaborées.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Medusan Torso [Torse médusien] a été réalisée en 2010-11 au studio du compositeur à Helsinki (Finlande) et a été créée le 26 mars 2011 au Chamber Music Hall de l’Académie Sibelius à Helsinki (Finlande) lors du concert Uutta elektroakustista musiikkia («Nouvelles musiques électroacoustiques»). Merci à Merja Nieminen.


Création

  • 26 mars 2011, Uutta elektroakustista musiikkia, Chamber Music Hall — Sibelius-Akatemia, Helsinki (Finlande)

Between the Leaves

James Andean

  • Année de composition: 2012
  • Durée: 5:14
  • Instrumentation: support 8 canaux

Stéréo

ISRC CAD501910014

  • 44,1 kHz, 16 bits

Between the Leaves est née quand une erreur de sortie a transformé un enregistrement de John Cage parlant en un dense tissu de bruits, sorte d’hommage approprié pour une pièce créée alors qu’on célébrait le centenaire de la naissance de ce grand compositeur.

L’œuvre présente un premier plan de gestes cliquetants, chacun suivant la même trajectoire, mais unique, avec de subtiles différences de timbre, de vélocité, etc., superposés et séquencés afin de créer un équilibre entre répétition monotone et contrepoint détaillé. Derrière ce premier plan se trouve un paysage sonore qui peine à se faire entendre, parfois masqué par le premier plan mécanique, ailleurs se projetant en avant dans un éclat, un cri ou un gémissement lointain.

Formellement parlant, l’œuvre s’arrête aux deux tiers environ, puis se retourne sur elle-même: les clics changent de direction et nous reparcourons la pièce en sens inverse, en accélérant au fur et à mesure qu’approche le début qui marque la fin. Ainsi, l’œuvre se défait jusqu’à disparaître sans laisser de trace.

[traduction française: François Couture, iii-19]


Between the Leaves a été réalisée en 2012 au Studio Erkki de l’Académie Sibelius à Helsinki (Finlande) et a été créée le 12 novembre 2012 à la Black Box du Musiikkitalo (centre de musique) à Helsinki (Finlande), dans le cadre du concert Acousmatica VI.


Création

  • 12 novembre 2012, Acousmatica VI: Convergences, Black Box — Musiikkitalo, Helsinki (Finlande)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.