Yegl (CD) Détail des œuvres

Cercles et surfaces

Elsa Justel

  • Année de composition: 2012
  • Durée: 14:51
  • Instrumentation: support 8 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: État (Direction de la musique, France), Ina-GRM

Stéréo

ISRC CAD501910043

  • 44,1 kHz, 16 bits

Le cercle et le carré ont été des symboles de la création des êtres et des choses dans toutes les civilisations depuis l’antiquité. Ils symbolisent le même plan de la création, contraction et dilatation, le solide et l’aérien, la terre et le ciel. Ils sont complémentaires comme les plans horizontaux et verticaux, le monde et l’homme; ils représentent en même temps la genèse et les limites, la somme du cosmos tout entier. Ils forment la maille qui contient et fixe des éléments dispersés, qui maintient la cohésion et l’ordre dans les structures.

Cercles et surfaces répond à ce principe d’équilibre dans la variation de rupture et de liaison, du mouvement et du statisme, du flux et du rythme, des croisements dans l’espace, des polyphonies en filigrane. Une esthétique dans laquelle les schémas sonores apparemment chaotiques et dissemblables s’approchent les uns des autres et se conjuguent dans des formes arborescentes pour créer un nouvel ordre.

[vii-18]


Cercles et surfaces a été réalisée en 2012 au studio du GRM à Paris (France) et a été créée le 26 janvier 2013 dans le cadre de la saison Multiphonies de l’Ina-GRM à l’Auditorium Saint-Germain de la MPAA (Paris, France). Elle est une commande de l’État (Direction de la musique, France) et de l’Ina-GRM (Paris).


Création

  • 26 janvier 2013, Multiphonies 2012-13: Akousma, Auditorium Saint-Germain — MPAA, Paris (France)

L

Elsa Justel

  • Année de composition: 2003
  • Durée: 13:52
  • Forme: œuvre radiophonique
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: La Muse en circuit

Stéréo

ISRC CAD501910044

  • 44,1 kHz, 16 bits

Dans le but de trouver les origines du concept d’élément, j’ai réalisé un recueil de textes en relation avec les concepts épicuriens, mis en poésie par Lucrèce dans De rerum natura. Vous trouverez donc la nature des choses dans un mélange insomniaque des citations en parallèle, depuis la naissance de la physique (Michel Serres) jusqu’au pendule de Foucault (Umberto Eco) en passant par le nombre et [le] temps (Marie-Louise von Franz), le tout assaisonné par le tango, dans un dessein pour trouver la logique de l’élément (Francis Wolff).

[vii-18]


L a été réalisée en 2003 dans les studios de La Muse en circuit (Alfortville, France) et a été créée le 19 janvier 2004 à la Péniche Adélaïde (Paris, France). Elle est une commande de La muse en circuit. Merci à Élise Caron (voix enregistrée). L a obtenu le Prix du 5e Concours d’art radiophonique organisé par La muse en circuit (France, 2003).


Création

  • 19 janvier 2004, Concert, Péniche Adélaïde, Paris (France)

La radio, ça détend

Elsa Justel

  • Année de composition: 2001
  • Durée: 4:41
  • Forme: œuvre radiophonique
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média

Stéréo

ISRC CAD501910045

  • 44,1 kHz, 16 bits

Petit divertimento radiophonique.

[vii-18]


La radio, ça détend a été réalisée en 2001 au studio de la compositrice à Paris (France) et a été créée en juillet 2001 dans le cadre de l’émission radiophonique Résonances à France Culture. La radio, ca détend a obtenu le Prix France Culture de la catégorie RadioMix du Concours Phonurgia Nova 2001.


Création

  • Juillet 2001, Résonances, France Culture, France

Distinctions

Marelle ou Les instants de la vie

Elsa Justel

  • Année de composition: 2017
  • Durée: 12:06
  • Instrumentation: support 16 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: Musiques & Recherches

Stéréo

ISRC CAD501910046

  • 44,1 kHz, 16 bits

La vie est un devenir de petits instants. Comme dans le jeu de la marelle, nous avançons à cloche-pied dans la vie en traversant des stations en divers états d’esprit. C’est un chemin d’allers-retours, de lumière et d’obscurité. La joie, l’incertitude, les rêves, la peur, l’absurde, l’angoisse, la gaieté s’alternent dans le devenir pour construire cette toile d’araignée qui nous fait être. Marelle ou Les instants de la vie est une suite électroacoustique autobiographique.

[vii-18]


Marelle ou Les instants de la vie a été réalisée en 2017 au studio Métamorphoses d’Orphée de Musiques & Recherches à Ohain (Belgique) et a été créée le 29 mars 2017 durant le concert ÉlectroBelge à l’Espace Senghor à Bruxelles (Belgique). Elle est une commande de Musiques & Recherches.


Création

  • 29 mars 2017, ÉlectroBelge, Espace Senghor, Bruxelles (Belgique)

Purzelbäume

Elsa Justel

  • Année de composition: 2002-03
  • Durée: 4:49
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: DeutschlandRadio Berlin

Stéréo

ISRC CAD501910047

  • 44,1 kHz, 16 bits

Purzelbäume [Galipettes] est un «klango» électroacoustique. Le terme «klango» a été proposé par le commanditaire pour suggérer un élément sonore (klang) avec un rythme de tango. L’idée était de créer une pièce électroacoustique qui pourrait être dansée. La traduction en espagnol dando tumbos fait référence à un texte traditionnel du tango argentin.

[vii-18]


Purzelbäume a été réalisée en 2002-03 au studio de la compositrice à Paris (France) et a été créée le 23 mars 2003 sous le titre Dando Tumbos au Sonic Arts Lounge dans la cadre du MaerzMusik à Berlin (Allemagne). Elle est une commande de la DeutschlandRadio Berlin (Allemagne).


Création

  • 22 mars 2003, MaerzMusik 2003: Sonic Arts Lounge — Tangos und Klangos, Berliner Festspiele, Berlin (Allemagne)

Tapage nocturne

Elsa Justel

  • Année de composition: 2015
  • Durée: 8:01
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média

Stéréo

ISRC CAD501910048

  • 44,1 kHz, 16 bits

Tapage nocturne fait partie de la trilogie Trois moments du jour pour flûtes à bec et support stéréo et en constitue un interlude acousmatique qui exploite les différents registres de la flûte à bec qui offrent des caractéristiques contrastantes en couleur, en agilité et en empâtement, ce qui permet d’obtenir des textures et des conglomérats d’une grande richesse expressive.

[vii-18]


Tapage nocturne a été réalisée en 2015 au studio de la compositrice à Mar del Plata (Argentine) et a été créée le 4 septembre 2015 à la Sala negra40 à Buenos Aires (Argentine). Elle a été aussi présentée le 11 septembre 2015 au Centre cultural Victoria Ocampo à Mar del Plata (Argentine) ainsi que le lendemain dans le cadre des III Jornadas Gilles Deleuze, le 12 septembre 2015 au Teatro Diagonal de Mar del Plata (Argentine).


Création

  • 4 septembre 2015, Elsa Justel, diffusion • Tapage nocturne, Sala negra40, Buenos Aires (Argentine)

Yegl

Elsa Justel

  • Année de composition: 2006-07
  • Durée: 12:36
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: Stichting Ton Bruynèl

Stéréo

ISRC CAD501910049

  • 44,1 kHz, 16 bits

Yegl est un fichier perdu. Un diabolique élément virtuel qui, par ces caprices de l’informatique, échappe à notre contrôle. Aussi capricieusement, le petit diable réapparaît, avec ses codes et ses particularités. Dans un tel va-et-vient de coquineries sonores évolue la vie quotidienne, remplie d’échos et des sensations. Dans l’habitat intérieur, nous écoutons avec résignation nos outils routiniers (imprimante, claviers, téléphones portables, aspirateurs…). Dans l’ambiance extérieure, nous souffrons les outils d’autrui (marteaux piqueurs, bips et toutes sortes d’autres signaux).

[vii-18]


Yegl a été réalisée en 2006-07 à l’EMS (Stockholm, Suède) et au studio de la compositrice à Mar del Plata (Argentine) et a été créée le 5 septembre 2007 dans le cadre de l’Internationale Gaudeamus Muziekweek 2007 au Bimhuis à Amsterdam (Pays-Bas). Elle est une commande de la Stichting Ton Bruynèl (suite à l’attribution du Prix Ton Bruynèl 2005).


Création

  • 5 septembre 2007, Gaudeamus Muziekweek 2007: Lunch Concert, Bimhuis, Amsterdam (Pays-Bas)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.