electrocd

Détail des pistes

Masques et dichotomies

Roxanne Turcotte / Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2021
  • Durée: 10:12
  • Instrumentation: synthétiseur et support 16 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073841875

Stéréo

ISRC CAD502110016

  • 44,1 kHz, 16 bits

«Si tu as quelque chose à dire et que tu veux être entendu, alors tu dois porter un masque»

Banksy, artiste-peintre britannique, fait passer ses messages par un art urbain qui excite la curiosité et qui lui confère une grande popularité malgré sa volonté de rester anonyme.

Travail sur la recherche d’effets subliminaux et psychoacoustiques: phénomène de masquage, filtrage et trame de basses marquée, sons sourds et évolutifs, battements, inversions, jeu de traitements et contre-chants électroacoustiques, timbres électroniques et acoustiques.

La voix, au travers d’un masque, produit une sonorité étouffée, une voix parfois éteinte comme la nuit. Ces variations acoustiques sont observables lors de l’écoute d’entrevues à la télévision et à la radio depuis le début de la pandémie qui sévit depuis 2019. Je me suis amusée à reproduire ces effets sonores avec un égalisateur de fréquences sur une voix préenregistrée, modifiant ainsi le timbre vocal selon le type de tissu, l’épaisseur, la dimension et le nombre de couches d’un masque imaginaire, pour ensuite rendre plus clair et distinct le timbre vocal original. Des toussotements et éternuements sont disposés sur différents plans dans l’espace. Quelques conversations, captées avec un enregistreur ambisonique, y sont intégrées.

Un son de cigale, sauvée de la gueule d’un chat, fait le lien entre le réel et le rêve. Elle émet ce bruit sec dans ma main tout en reprenant ses esprits, puis s’envole. Des vagues, servant à structurer l’œuvre, se meuvent dans tous les sens au grand plaisir de la nature, tout en laissant ses riverains à la dérive et le silence fut.

[vii-21]


Masques et dichotomies a été réalisée en 2021 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal et a été créée le 27 février 2021 lors du concert La Grande Nuit 2021 — Au-delà de la notation diffusé en ligne en direct de l’Agora Hydro-Québec dans le cadre du festival Montréal / Nouvelles musiques (MNM) à Montréal. Merci à Fannie et ses ami.e.s.


Création

  • 27 février 2021, Version binaurale pour écoute en ligne: Montréal / Nouvelles Musiques 2021: La Grande Nuit 2021 — Au-delà de la notation, Montréal (Québec)

Composition

Interprètes

Au rythme des lucioles

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2019-21
  • Durée: 2:56
  • Instrumentation: synthétiseur et support 16 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073841206

Stéréo

ISRC CAD502110017

  • 44,1 kHz, 16 bits

Des sonorités aigües voltigent comme de minuscules luminosités éphémères et perceptibles par la rythmique et l’espace interne de l’œuvre. Des cliquetis apparaissent et disparaissent aussitôt, feignant un effet de bioluminescence. Des réverbères désalignés dans la pénombre créent des halos qui s’estompent peu à peu, laissant place aux prochains bruissements d’insectes éphémères de la famille des lampyridae.

Un contrepoint électroacoustique, devenant presque un chant choral, est construit à partir de diverses sources sonores et projeté dans l’espace. On imagine des petits êtres tels des lapins à queue blanche sortant de leur torpeur, des gens qui disparaissent sous le ciel d’une nuit étoilée, ou d’autres, figés, observant la scène qui s’agite tout doucement. Enfin la lueur d’espoir tant attendue, un reflet!

L’idée pour cette pièce m’est venue lors d’une promenade du soir, fascinée par le spectacle des lucioles tout autour de moi — insectes que je croyais pourtant en voie d’extinction. C’était une soirée parfaite de l’été 2017, un moment magique d’une pluie d’étoiles filantes qui se perpétue, tous les ans, comme des constellations dans le ciel. Éteignons les réverbères afin de pouvoir mieux les observer.

[vii-21]


Au rythme des lucioles a été réalisée en 2019 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal et a été créée lors du concert Les oiseaux de Nias, coproduit par Le Vivier et Productions RTM, capté le 3 mai 2021 à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau à Montréal et webdiffusé le 26 mai 2021. Merci à Bruno Galante et à Audrée Southière.


Création

  • 3 mai 2021, Les oiseaux de Nias, Salle Pierre-Mercure — Centre Pierre-Péladeau, Montréal (Québec)

Composition

Interprètes

Les oiseaux de Nias

Roxanne Turcotte / Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2017-19, 20
  • Durée: 29:54
  • Instrumentation: 5 instruments à vent, 25 appeaux et support multicanal immersif (31 canaux)
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073844001

Stéréo

ISRC CAD502110018

  • 44,1 kHz, 16 bits

Sur l’île de Nias, au large de Sumatra en Indonésie, des oiseaux chanteurs à la voix d’or, dont le garrulaxe bicolore, le lori noira rouge à la queue vert noirâtre ou encore l’étourneau à ailes noires, sont malheureusement capturés chaque année pour les bénéfices d’un concours de chant. Un «gazouillis mania» où les oiseaux vivent dans de minuscules cages pour, enfin, disparaitre des forêts. (Tiré et inspiré du reportage «Indonésie, l’éveil d’un archipel» de l’émission Thalassa (TV5) de janvier 2016.)

Des oiseaux exotiques sont également attrapés illégalement un peu partout dans les forêts tropicales pour la revente destinée surtout aux Occidentaux. Des perroquets sont cachés dans des bouteilles de plastique. De magnifiques oiseaux chanteurs sont exploités uniquement pour le plaisir de l’oreille humaine. L’Asie du Sud-Est regorge de ces espèces d’oiseaux rares et recherchés.

Les rites de la nature font un bruit sous ce silence où que ce soit. Une forêt, là, où quelque part, des oiseaux se cachent pour se protéger des prédateurs. Le trafic d’oiseaux persiste afin de satisfaire des amateurs sans scrupules.

Ailleurs, on les écoute, on les invite à une désinvolture certaine. Enregistrons-les et observons-les. Les regroupements d’oiseaux sont solidaires et sans hiérarchie: c’est un appel à la liberté et à la sauvegarde de notre espace vital.

Le cœur de la thématique de cette pièce s’agite autour d’une étude comportementale et comparative du fonctionnement des oiseaux grégaires et des manifestations d’opposition chez les humains.

Les oiseaux de Nias trace un parallèle entre les types de rassemblements chez les êtres vivants et fait référence à l’incidence très inquiétante de l’activité humaine sur l’écosystème terrestre.

Le grand défi de cette œuvre, élaborée à partir de la coexistence acoustique / électronique, a été d’établir une uniformité entre les sons fixés préspatialisés, le son amplifié, modifié et spatialisé des cinq solistes, et le chœur de 25 appeaux acoustiques.

Les chants d’oiseaux ont été enregistrés lors de mes expéditions et voyages. Aux sons acoustiques, s’ajoutent des objets sonores que j’ai fabriqués: petites cabanes fluorescentes sur bâton avec mini haut-parleur et interrupteur, pailles-sifflets modifiées générant des fréquences multiples simultanément, révélant ainsi des accords spontanés.

Cette fantaisie musicale comporte aussi des éléments visuels et théâtraux et elle demande également la participation du public. Elle a d’abord été conçue pour une présentation dans la Satosphère de la Société des arts technologiques (SAT) à Montréal (Québec), une salle demi-sphérique qui dispose d’un système de son à 31 canaux répartis sur 157 haut-parleurs.

[vii-21]


Les oiseaux de Nias a été réalisée en 2017-19 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal et a été créée le 26 février 2019 lors du concert D’un espace à l’autre à la Satosphère de la Société des arts technologiques (SAT) dans le cadre du festival Montréal / Nouvelles musiques (MNM) à Montréal. Scénographie: RB Breton Parisi; mise en scène, éclairages: François Doyon. Merci à Walter Boudreau et Aïda Aoun de la SMCQ. La pièce a été révisée en 2020. Merci: au «Chœur d’appeaux», dont un groupe d’enfants de l’École de la Samare (appeaux enregistrés); à Fannie Doyon-Turcotte, Michel Lacroix et Cédric Quilleré (captures sonores en voyage); au Centre de musique canadienne au Québec (production graphique de la partition); à David Ledoux et Robert Normandeau de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (spatialisation avec SpatGRIS dans le dôme de haut-parleurs et répétition); à Audrée Southière (narration enregistrée); aux cinq interprètes solistes Michel Dubeau, Julien Grégoire, Claire Marchand, Sonia Paço-Rocchia, Guy Pelletier; et un merci spécial à Élisabeth Cathy (joli son d’oiseau). Conception, fabrication et programmation du Tuyau long: Sonia Paço-Rocchia; conception et fabrication d’autres objets sonores: Roxanne Turcotte. Merci aussi au Conseil des arts du Canada (CAC) (composition, première diffusion en concert).


Création

Composition

Révision

À propos de cet enregistrement

Le présent enregistrement sonore a été réalisé le 23 octobre 2020 au Studio Fast Forward à Montréal. Merci à: Frédéric Salter (prise de son), Bernard Beninger. Merci au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) (fixation). Trois mixages — multicanal, stéréo ambisonique et stéréo binaural — ont été réalisés en novembre et décembre 2020 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal.

Interprètes

Fixation

Mixage

Le bruit des soupirs

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2014-17, 18
  • Durée: 9:48
  • Instrumentation: support 16 canaux
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073840327

Stéréo

ISRC CAD502110022

  • 44,1 kHz, 16 bits

Qu’est-ce qui se cache derrière ce soupir langoureux et si résonnant à mes oreilles? Des petits reportages sous forme de paysages sonores qui parlementent sous un réverbère. Ce qui relie terre et ciel, c’est l’étendue de notre ancrage qui nous soulève tout en douceur vers notre histoire, des carnets de voyage bien remplis, les embranchements de nos vies à multiples facettes et nos jardins secrets. Le bruit des soupirs est un enchaînement serré des segments sonores originalement conçus en 2014-15 pour une installation de cartes de souhaits sonores. Chaque segment sonore, si court soit-il, dévoile une idéologie, un combat avec parfois un grain d’humour aux couleurs de timbres variées.

Nos silences intérieurs nous dictent un comportement, une réflexion, quelques fois bruyants. Les luttes, les débats, les défaillances, les dérapages humains évoluent à travers les idées, les passions, les désirs et les beautés du monde. Des chants d’oiseaux exotiques, des bruits de la nature et des mots en créole aux Seychelles nous plongent dans un univers féérique malgré une ombre noire: un hôtel de luxe déverse des résidus toxiques dans un cours d’eau près des habitations.

[vii-21]


Le bruit des soupirs a été réalisée en 2014-17 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal et a été créée le 2 juin 2017 dans le cadre du festival Klang! électroacoustique 2017 à Montpellier (France). La pièce a été révisée en 2018. Merci à Michel Dubeau (shakuhachi enregistré). Merci au Conseil des arts du Canada (CAC); et à François Doyon (photographies et vidéo de la version installation), ainsi qu’à Arthur, Bénédicte et Paulo (voix enregistrées aux Seychelles).


Création

  • 2 juin 2017, Klang! électroacoustique 2017: Concert 3, Salle Molière — Opéra Comédie, Montpellier (Hérault, France)

Composition

Révision

Tango déconstruit

Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2017
  • Durée: 3:22
  • Instrumentation: support multicanal
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073841944

Stéréo

ISRC CAD502110023

  • 44,1 kHz, 16 bits

Sons visuels sans images. Sensations et perceptions. Une route montagneuse sur un air de tango. Un réverbère s’allume sur une déconstruction rythmique et polyphonique d’un genre musical latino-américain que j’affectionne particulièrement et qui me fait voyager dans une sphère chaleureuse.

Court hommage à une femme d’exception, Beatriz Ferreyra, compositrice argentine qui est entrée dans le monde de la musique électroacoustique en passant par le Groupe de recherches musicales (GRM) du Service de la recherche de l’ORTF, alors sous la direction de Pierre Schaeffer.

[vii-21]


Tango déconstruit a été réalisée en 2017 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal et a été créée le 27 février 2021 lors du concert La Grande Nuit 2021 — Au-delà de la notation diffusé en ligne en direct de l’Agora Hydro-Québec dans le cadre du festival Montréal / Nouvelles musiques (MNM) à Montréal. Tango déconstruit a été composée à partir d’une pièce — réalisée avec un synthétiseur par modulation de fréquence (FM) — tirée d’une suite composée en 1985 pour le spectacle Mime machine du mime québécois Claude St-Denis.


Création

  • 27 février 2021, Version binaurale pour écoute en ligne: Montréal / Nouvelles Musiques 2021: La Grande Nuit 2021 — Au-delà de la notation, Montréal (Québec)

Composition

Les oiseaux de Nias 2

Roxanne Turcotte / Roxanne Turcotte

  • Année de composition: 2017-19, 20
  • Œuvre originale: Les oiseaux de Nias
  • Version: Arr. Roxanne Turcotte, 2020
  • Durée: 17:01
  • Instrumentation: support stéréo (binaural)
  • Éditeur(s): Ymx média
  • ISWC: T3073841251

Binaural

ISRC CAD502110024

  • 44,1 kHz, 16 bits

Les oiseaux de Nias 2 a été réalisée en novembre 2020 au studio de la compositrice (Studio Séducson) à Montréal à partir des enregistrements sonores sources de l’œuvre en trois mouvements Les oiseaux de Nias (2017-19, 20). Les oiseaux de Nias 2 existe uniquement en version stéréo binaurale.


Composition

À propos de cet enregistrement

Version stéréo binaurale.

Mixage