Kaleidos (CD) Détail des œuvres

Mimetismo

Stéphane Roy

  • Année de composition: 1992
  • Durée: 10:36
  • Instrumentation: guitare et support stéréo
  • Commande: Arturo Parra, avec l’aide du CAC

Stéréo

ISRC CAD509612220

  • 44,1 kHz, 16 bits

J’ai élaboré le projet initial de cette œuvre avec la ferme intention de réaliser une musique mixte fondée sur une démarche compositionnelle qui s’inspire étroitement de l’acousmatique. La recherche de nouvelles articulations, de timbres et d’allures aux fortes morphologies, qui caractérise ma propre adaptation du traitement électroacoustique à l’instrument, est l’aboutissement d’un travail d’exploration et de collaboration étroite avec l’interprète. L’imitation d’une source acoustique par une source électronique est à la base de cette démarche.

Les constituantes acoustiques et électroniques de Mimetismo s’interpellent et se miment, parfois se fusionnent, au sein d’une matière sonore en évolution constante. La guitare abandonne son rôle traditionnel de soliste: son timbre se fond au sein des matériologies électroniques. L’homophonie, l’homorythmie et surtout la similitude des timbres amalgament la sonorité de l’instrument et celle de la bande. La prédominance traditionnelle des hauteurs cède le pas à des variations d’intensité et de spectre harmonique qui donnent au jeu instrumental un caractère imprévisible et inusité. Une amplification adéquate de l’instrument permet l’exploration de nouvelles articulations guitaristiques.

Mimetismo est le fruit d’une authentique collaboration entre un interprète et un compositeur. Le rôle d’exécutant traditionnellement dévolu à l’interprète exige ici d’être redéfini. En effet, Arturo Parra a participé à l’accomplissement de l’œuvre par l’exploration de nouvelles sonorités instrumentales lors de séquences d’improvisation guidées par des consignes verbales. Cette démarche lui a permis de générer tout au long du processus compositionnel une palette de sonorités riches et subtiles dont j’ai assuré le tri en accord avec mon projet de création.


Les matériaux électroniques de Mimetismo ont été générés à l’aide du SYTER lors d’un séjour au Groupe de recherches musicales (GRM) à Paris et au studio du compositeur; l’œuvre a été achevée dans les studios de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Mimetismo, œuvre mixte composée avec la collaboration du guitariste Arturo Parra, est une commande passée de ce dernier avec l’appui du Conseil des arts du Canada (CAC). Mimetismo a obtenu le premier prix au 14e Concours international Luigi-Russolo (Varese, Italie, 1992) ainsi qu’une mention au concours Prix Ars Electronica (Linz, Autriche, 1992). L’œuvre a été gravée en 1993 sur le disque compact Presence One (DIV 2) sous étiquette Divided (Chicago, ÉU).


Distinctions

Paysages intérieurs

Stéphane Roy

  • Année de composition: 1988
  • Durée: 12:26
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

ISRC CAD509612230

  • 44,1 kHz, 16 bits

À la conception affirmative et énergique du discours musical qui se dégage d’Ondes / Arborescences, je voulais opposer un univers sonore sinueux et obsessif, hachuré par le silence et par l’émergence sporadique d’événements menaçants, telles ces nombreuses et minuscules irruptions intérieures qui assaillent l’esprit tendu par l’angoisse.

Dans ces paysages où règne le non-dit, mille inquiétudes émergent soudainement sous la pression d’un murmure intérieur. Les arcanes de notre esprit ébauchent des débats fratricides anciens, nourris par toute notre existence. Certains se révèlent à la conscience pour mieux prolonger leur sourde lutte, mais aucun d’eux ne se résout. Il y a ici d’intimes paysages aux horizons condamnés, aux atmosphères délicates et fébriles, des paysages composés d’ombres sinueuses, tremblantes même parmi quelques lueurs fuyantes.


Paysages intérieurs a été réalisée en 1988 dans les studios de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, et créée en mai 1988 lors d’un concert public à l’Université de Montréal. Paysages intérieurs a remporté le 2e prix au 8e Concours national des jeunes compositeurs de Radio-Canada (Ottawa, 1988), le 2e prix au NEWCOMP International Computer Music Competition (Boston, ÉU, 1989), ainsi qu’une Mention au 11e Concours international Luigi-Russolo (Varese, Italie, 1989).


Création

  • Mai 1988, Concert, Faculté de musique — Université de Montréal, Montréal (Québec)

Distinctions

Ondes / Arborescences

Stéphane Roy

  • Année de composition: 1987
  • Durée: 9:36
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

ISRC CAD509612240

  • 44,1 kHz, 16 bits

Ondes / Arborescences met en opposition deux types de discours poétiques qui se succèdent dans une progression parsemée de contrastes et de ruptures expressives. Le discours du bouleversement intérieur, tellurique et violent, manifeste la frénésie des émotions. Il prend forme au sein de matières instables, vigoureusement désarticulées, qui jaillissent brusquement de registres abyssaux. Il vient se heurter au second discours, caractérisé par de longues élégies formées de matériaux aux franges harmoniques diaphanes et de tenues mélismatiques évoquant des voix affligées par une lancinante tristesse intérieure.


Ondes / Arborescences a été réalisée en 1987 dans les studios de la Faculté de musique de l’Université de Montréal, et créée en mai 1987 lors d’un concert public à l’Université de Montréal.


Création

  • Mai 1987, Concert, Faculté de musique — Université de Montréal, Montréal (Québec)

Crystal Music

Stéphane Roy

  • Année de composition: 1992-94
  • Durée: 14:43
  • Instrumentation: support stéréo
  • Commande: ACREQ, avec l’aide du CAC

Stéréo

ISRC CAD509612250

  • 44,1 kHz, 16 bits
À Claudine

Substances matérielles et substances sonores n’ont jamais été si étroitement associées que dans le genre acousmatique. Crystal Music, qui procède de ce genre, est une musique de formes, de couleurs et de matières profilées par des énergies cinétiques et des mises en perspective dans l’espace intérieur de l’œuvre. Comme le verre d’art, le matériau a été dilaté, moulé, transmué dans les hauts fourneaux de l’expérimentation. Comme le cristal, il est ciselé par l’imaginaire qui donne à ses transparences le pouvoir de l’illusion.

Au delà de la matière pure subsistent certains simulacres de voix égarés dans des collages événementiels, mais aussi des phénomènes rhétoriques de ruptures et de relations antagonistes entre personnages musicaux, des noeuds tensionnels soudainement subjugués par la fantaisie d’une arabesque. L’œuvre est parcourue par une écriture foisonnante qui use de la matière sonore comme d’autres se servent d’aplats de couleurs qu’ils écorchent par un graphisme nerveux et angulaire: elle révèle ainsi une volonté plasticienne que trahit incessamment une expression dramatique.


Crystal Music a été réalisée en 1992-94 en grande partie avec le logiciel Common Lisp Music de Bill Schottstaedt. Elle n’aurait pu vu le jour sans le support technique et les conditions remarquables dont j’ai bénéficié au CCRMA (Center for Computer Research in Music and Acoustics) de la Stanford University (Californie, ÉU) en 1992-93 et au studio de mixage de la Faculté de musique de l’Université de Montréal en 1994. La pièce a été créée le 3 mars 1994 à la Chapelle historique du Bon-Pasteur à Montréal lors du concert 15e anniversaire de l’Association pour la création et la recherche électroacoustiques du Québec (ACREQ). Crystal Music est une commande de l’ACREQ avec l’appui du Conseil des arts du Canada (CAC). Je remercie la Faculté de musique de l’Université de Montréal de m’avoir prêté ses studios afin de compléter cette pièce. Crystal Music a obtenu le Premier prix au 3e Prix international Noroit-Léonce Petitot (Arras, France, 1994). Crystal Music a été gravée sur le disque compact Prix international Noroit-Léonce Petitot 1993 (NOR 3).


Création

  • 3 mars 1994, 15e anniversaire, Chapelle historique du Bon-Pasteur, Montréal (Québec)

Distinctions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.