Totem électrique II (CD) Détail des œuvres

Corps de brume

Line Katcho

  • Année de composition: 2015
  • Durée: 11:40
  • Instrumentation: orgue de sirènes, traitement et support
  • Commande: Productions Totem contemporain
  • ISWC: T9168255616

Stéréo

Inspirée essentiellement par la sonorité de l’orgue de sirène et par son souffle incessant, cette pièce cherche à susciter un état d’esprit contradictoire: stationnaire, hypnotique et brumeux mais aussi progressif, éveillé et limpide. Par ce double discours, Corps de brume appelle au sauvage, à la grande chasse, à la recherche de l’état transcendant qui porte l’esprit au-delà de lui-même.


Création

  • 6 juin 2015, Marie-Chantal Leclair, orgue de sirènes • Totem électrique: Totem électrique VII, Studio multimédia — Conservatoire de musique de Montréal, Montréal (Québec)

La bissectrice du cône

Guillaume Cliche

  • Année de composition: 2012
  • Durée: 8:28
  • Instrumentation: bol et support
  • Commande: Productions Totem contemporain, avec l’aide du CAC

Stéréo

Le bol est un instrument est simple. Il est constitué d’une membrane et d’un cul-de-poule. L’air comprimé qui l’anime lui donne cependant cette richesse sonore singulière que je me devais de respecter. Les sonorités issues des matériaux le constituant sont donc la prémisse du projet. Ceux-ci se dépliant au rythme des permutations algorithmiques qu’ils subissent.


Création

  • 7 février 2013, Électrochoc 2012-13: Électrochoc 5: Jean-François Laporte, Studio multimédia — Conservatoire de musique de Montréal, Montréal (Québec)

À son insu

Maxime McKinley

  • Année de composition: 2014
  • Durée: 10:26
  • Instrumentation: orgue de sirènes et support
  • Commande: Productions Totem contemporain, avec l’aide du CAC

Stéréo

Travailler à une pièce mixte pour l’un des instruments inventés de Jean-François Laporte — l’orgue de sirène — m’a mis face à un monde sonore dont je ne connaissais rien. C’est dans cette ignorance comme espace de création que j’ai trouvé mon enthousiasme pour ce projet. Cette démarche m’a fait sentir avec une acuité nouvelle combien ce que je crois savoir du son ne touche, en fait, que la pointe de l’iceberg. D’où le titre, À son insu, qui peut se lire comme l’expression habituelle (ce qui se passe sans qu’on s’en rende compte, ce qui nous échappe), mais aussi comme une dédicace — voire un hommage — au son et ce qu’il peut nous apprendre. La bande est entièrement faite à partir de prises de sons de l’orgue de sirène, parfois utilisé avec des objets de cuisine (couvercles, fouets) et des clochettes. D’abord timide, le son s’épanouit peu à peu: le potentiel de l’orgue se déploie dans un développement qui s’étend de plus en plus, accumulant souffles, battements d’harmoniques aigues, effets de percussions-résonances, et trames d’accords micro-tonaux. L’orgue de sirène (réel) circule dans sa propre potentialité (virtuelle), en se «promenant» dans la bande selon une technique que j’appelle «doublure nomade», c’est-à-dire qu’il souligne, appuie ou augmente divers éléments et / ou strates de la bande.


Cette pièce a été composée grâce au soutien du Conseil des arts du Canada (CAC), et avec l’assistance d’Adam Basanta à la réalisation informatique. Merci à Jean-François Laporte et Marie-Chantal Leclair, dont la disponibilité et la générosité rendent possible l’exploration.


Création

  • 2 juin 2014, Marie-Chantal Leclair, orgue de sirènes • Totem électrique Québec, Conservatoire de musique de Québec, Québec (Québec)

Vent solaire

Jean-François Blouin

  • Année de composition: 2014
  • Durée: 15:25
  • Instrumentation: table de Babel, traitement et support
  • Commande: Productions Totem contemporain, avec l’aide du CAC

Stéréo

Le titre est inspiré des trames spectrales générées par les treize diffuseurs sonores que comporte l’instrument. La bande, composée à partir d’enregistrements de l’instrument, vient densifier le continuum sonore de la pièce. À l’aide d’un microphone tenu à la main, l’interprète capture et traite le son des diffuseurs (bols, membranes vibrantes, oscillateurs acoustiques).


Création

  • 2 juin 2014, Jean-Marc Bouchard, table de Babel • Totem électrique Québec, Conservatoire de musique de Québec, Québec (Québec)

Vertiges

Maxime Corbeil-Perron

  • Année de composition: 2012
  • Durée: 11:02
  • Instrumentation: orgue de sirènes, traitement et support
  • Commande: Productions Totem contemporain, avec l’aide du CAC

Stéréo

Cette pièce est l’expression cathartique d’un sentiment de vertige, celui que l’on peut ressentir face à la gravité et la vitesse du temps. Les matériaux sonores utilisés dans la création de cette oeuvre incluent des enregistrements in situ (field recordings), des l’échantillonnage de disques vinyles, du piano préparé, de la synthèse numérique et analogique ainsi que l’orgue de sirène, un instrument inventé par Jean-François Laporte.


Un grand merci à Marie-Chantal Leclair, Martin Bédard, Louis Dufort, Clément Topping ainsi qu’à Jean-François Laporte pour sa générosité et ses merveilleux instruments.


Création

  • 2 juin 2012, Marie-Chantal Leclair, orgue de sirènes; Maxime Corbeil-Perron, diffusion • Totem électrique: Totem électrique IV, Studio multimédia — Conservatoire de musique de Montréal, Montréal (Québec)

Distinctions