Prix Quadrivium, Bourges 1996 (2 × CD) Détail des œuvres

Interiors and Interplays

Erik Mikael Karlsson

  • Année de composition: 1994
  • Durée: 15:00

Il n’est pas possible de décrire une pièce à l’aide de quelques mots seulement. Spécialement lorsque celle-ci utilise plusieurs idées plutôt qu’une seule. Dialogues et contrastes, contacts et éloignements se nouent les uns les autres entre le réel et l’imaginaire où les gestes, la poésie, le timbre et l’acoustique créent un désir indéfinissable de beauté. L’œuvre a été commandé par la Radio suédoise à l’occasion du trentième anniversaire du studio EMS en 1994.

[source: Réseaux des arts médiatiques]


Distinctions

Birds

Luigi Ceccarelli

  • Année de composition: 1995, 2011
  • Durée: 9:00
  • Instrumentation: clarinette basse et support

Pour clarinette basse et bande comportant des sons de clarinette basse et chant d’oiseaux. Birds a été composée en 1995 à l’occasion du festival Musica de Strasbourg (France) et interprétée pour la première fois par Armand Angster. L’œuvre est basée sur une précédente composition pour bande solo réalisée en 1992 et faisant partie de la pièce de ballet Naturalmente Tua, produite par l’Altroteatro Dance Company, avec des morceaux sonores du clarinettiste américain David Keberle. Birds se compose de quatre parties: la première et la dernière partie utilisent les ostinatos rythmiques basés sur la même hauteur que la clarinette, variant en densité et en timbre de deux à quarante parties superposées. Dans la seconde partie, l’ostinato de clarinette et les rythmes élémentaires du chant des oiseaux se superposent afin de créer des chevauchements complexes. La troisième partie utilise des tremolos de clarinette basse de vitesse variable. Les quatre parties sont séparées par de courts solos de chant d’oiseau élaboré. Tous les sons ont été traités en enregistrement numérique et édités sans en changer les qualités naturelles. Birds a été réalisée au studio Edison de Rome.

[source: Réseaux des arts médiatiques]


Distinctions

Klang, Kar und Melodie

Mark Wingate

  • Année de composition: 1996
  • Durée: 8:00

Klang, Kar, und Melodie décrit la vie d’un habitant d’Austin, Texas. Alors pourquoi un titre allemand? C’est un mauvais jeu de mots sur le terme «Klangfarbenmelodie» développé par le compositeur allemand Arnold Schönberg et qui signifie littéralement «mélodie de timbre». Mis à part l’intellectualisme allemand, cette pièce est un parcours halluciné à travers les rues engorgées d’une ville américaine près de la fin du millénaire, autant qu’un coup d’œil sur la psyché intérieure de l’être humain obligé de naviguer à travers un tel chaos. Cela commence innocemment un matin ensoleillé sur le coin d’une rue au centre-ville d’Austin. Ce qui suit cependant illustre l’état de la vie urbaine, de la société mécanique et, aux États-Unis tout au moins, de la dépendance des gens vis-à-vis de l’automobile pour l’essentiel de leur existence.

[source: Réseaux des arts médiatiques]


Klang, Kar, und Melodie a remporté le Prix de la Musique Électroacoustique Caractère au 23e Concours international de musique électroacoustique de Bourges, France, et une Mention d’honneur au Prix Ars Electronica 1997 à Linz, Austriche.


Distinctions

Sorties

Jonty Harrison

  • Année de composition: 1995
  • Durée: 15:18
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: BBC, Birmingham City Council
  • ISWC: T9104035736

Sorties a été composée pour faire partie d’une œuvre collective, Web, fruit de la collaboration entre sept compositeurs du Birmingham ElectroAcoustic Sound Theatre (BEAST) et l’artiste visuel Lorne Christie. Web était une ‘sculpture sonore’, une installation à l’intérieur de laquelle on pouvait déambuler et qui était située dans un entrepôt dont l’un des côtés était ouvert et donnait sur le bord d’un canal. L’ensemble de l’œuvre évoquait des images des éléments (air, terre, feu et eau) et celles d’un voyage, images intensifiées par les mouvements de l’auditoire à travers un paysage visuel et sonore en constante transformation.

Bien que faisant partie de Web, Sorties a été conçue comme une œuvre autonome. L’idée de se déplacer d’un lieu sonore à un autre sous-tend son évolution. Son titre renferme deux significations. Premièrement, dans les forces armées aériennes, le terme ‘sorties’ désignait les départs en missions, généralement au-dessus du territoire ennemi. Dans de telles opérations, le retour à la base des équipages était, par définition, chose incertaine. Le deuxième sens du titre est nettement perceptible dans l’image sonore dominante de l’œuvre. Il s’agit de l’idée de partir (sortir, s’évader, s’envoler) d’un espace intérieur vers un espace extérieur pour ensuite s’apercevoir que l’on est encore mystérieusement et inévitablement prisonnier d’un autre ‘intérieur’. Cette impossibilité de s’évader peut expliquer l’atmosphère sombre qui prédomine dans cette œuvre.

[traduction française: Jean-Pierre Noiseux, Traçantes, xi-00]


Sorties a été réalisée en 1995 dans les studios de musique électroacoustique de la University of Birmingham (RU) et a été créée lors de la représentation de Web le 26 mai 1995 à la Bond Gallery de Birmingham, dans le cadre du Festival Music Live ’95 organisé par la BBC. Web est une commande de la BBC et du Birmingham City Council (Conseil de ville de Birmingham). Sorties s’est méritée un prix dans la catégorie Musique à programme du Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 1996).


Création

  • 26 mai 1995, Web, Bond Gallery, Birmingham (Angleterre, RU)

Distinctions

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.