electrocd

Détail des pistes

All for One

Scott A Wyatt

  • Année de composition: 1984
  • Durée: 10:58
  • Instrumentation: percussions et support

Stéréo

À Thomas Siwe


Distinctions

The Utility of Space

Natasha Barrett

  • Année de composition: 2000
  • Durée: 13:25
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: NICEM avec l’aide du Norsk Komponistforening
  • ISWC: T0006107330

Stéréo

Entre la terre et le ciel
L’espace est comme un soufflet:
Vide au repos;
En mouvement ses dons sont abondants.
Tao Te Ching (traduit par Raymond B Blakney, 1955)

The Utility of Space est une exploration de la structure musico-spatiale. Cette exploration se manifeste de deux façons: dans l’implicite poétique de l’espace et dans des localisations, des trajectoires et des degrés de puissance sonore, tous réels et minutieusement contrôlés.

[traduction française: Jean-Pierre Noiseux, Traçantes]


The Utility of Space a été réalisée en 2000 au studio de la compositrice, la spatialisation ayant ensuite été poursuivie au Notam (Norsk nettverk for Teknologi, Akustikk og Musikk / Réseau norvégien de technologie, d’acoustique et de musique) à Oslo (Norvège). La version Ambisonics a été créée le 7 octobre 2000 lors du concert Space Escape de la NICEM (Section norvégienne de la Confédération internationale de musique électroacoustique), un concert présenté dans le cadre du Festival de musique contemporaine Ultima (Oslo, Norvège). The Utility of Space est une commande de NICEM et a bénéficié de l’appui du Norsk Komponistforening (Société des compositeurs norvégiens). The Utility of Space s’est méritée un Premier Prix du 28e Concours international de musique et d’art sonore électroacoustiques de Bourges (France, 2001). La pièce de concert originale a été réalisée dans un format ambisonique (disposition hexagonale des haut-parleurs), combiné à une diffusion stéréophonique traditionnelle; la version CD a subi un remixage pour écoute stéréophonique (les deux versions peuvent cependant être diffusées en concert).

Création

  • 7 octobre 2000, Concert, Oslo (Norvège)

Distinctions

Composition

Midong

Suk-Jun Kim

  • Année de composition: 1999
  • Durée: 9:58
  • Instrumentation: support

Stéréo

Une étude du mouvement et du geste. La relation intérieur/extérieur est construite autour d’objets sonores aisément discernables. “Mi-dong” (coréen) peut se traduire par «tremblement» ou «l’état d’un être dont le mouvement est si ténu qu’on ne peut le percevoir».


Réalisée au studio privé du compositeur. Notes techniques: sons manipulés à l’aide de différents logiciels tels que SoundHack, Lemur pro, MarcoHack, MacPod, SoundEffect… et K2000. Monté et mixé à l’aide de Peak LE et Digital Performer.

Distinctions