electrocd

Détail des pistes

Phonurgie

Francis Dhomont

  • Année de composition: 1998
  • Durée: 12:34
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Ymx média
  • Commande: DAAD
  • ISWC: T0031232139

Stéréo

ISRC CAD500114570

À Inés Wickmann et ses objets trouvés

Phonurgie, «fabrication, façonnage, création du son», présente, cinquante ans après les premiers tâtonnements et à l’orée du siècle qui se profile, un des états actuels de cet art nouveau devenu un art autonome des sons.

À l’inverse des autres pièces de ce Cycle, Phonurgie ne cite qu’un bref objet de l’étude Schaefferienne, mettant un point final à l’écoute de l’héritage, alors que le premier volet, Objets retrouvés, par exemple, y puisait tous ses matériaux et sa structure. Certes, on retrouve des éléments paraphrasés de Novars qui, elle même, paraphrasait l’Étude aux objets (commentaire du commentaire), cependant que l’ouverture et la conclusion font référence à AvatArsSon. Toutefois, pour ce quatrième hommage, les allusions originelles s’effacent devant des propositions originales; la filiation n’est pas reniée mais ici, l’enfant, enfin majeur, décline son identité.

Bien que les outils technologiques aient considérablement changé et que la «couleur sonore» ne soit plus du tout la même, la pensée et l’écriture morphologiques demeurent toujours, sous des aspects multiples, fidèles à l’‘esprit’ des premiers «concerts de bruits».


Phonurgie — 4e des quatre pièces du Cycle du son — a été réalisée en 1998 dans le studio SYTER de l’Ina-GRM (Paris, Fance) et au studio du compositeur et a été créée le 25 septembre 1998 dans le cadre du festival Inventionen ’98 (Berlin, Allemagne). Cette pièce est une commande du Deutscher Akademischer Austauschdienst (DAAD). Phonurgie a obtenu le 1er Prix au CIMESP 1999 (São Paulo, Brésil) et le 1er Prix au 1er Concurso Internacional de Creación Electroacústica Ciber@RT (Valencia, Espagne, 1999). Phonurgie a été gravée en 1998 sur le disque Inventionen ’98: 50 Jahre Musique Concrète (RZ 10009/10) et en 1999 sur le disque Musica Maximalista 6: III CIMESP 1999 (CD 199008708).

Création

  • 25 septembre 1998, Inventionen ’98: Concert concret, 1, Parochialkirche, Berlin (Allemagne)

Distinctions

Composition

Unsettled Line

Maurizio Martusciello

  • Année de composition: 1998-99
  • Durée: 7:01
  • Instrumentation: support stéréo

Stéréo

À Francis Bacon

Lignes d’articulation, segmentation, couches, territorialité; mais aussi lignes de fuite, contractions, spasmes, précipitation et rupture, action sur les corps par forces invisibles. Un corps sans organes, une totalité signifiante qui transmet directement en évitant tout expédient, sur l’onde nerveuse, dans la chair vive.


Distinctions

Point de passage

Gilles Gobeil

  • Année de composition: 1997
  • Durée: 11:45
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Yul média
  • Commande: ACREQ, avec l’aide du CAC
  • ISWC: T0704807419

Stéréo

Libre adaptation du roman The Time Machine (La machine à explorer le temps) (1895) de HG Wells (1866-1946).


Point de passage a été réalisée au studio du compositeur à Montréal (Québec) en 1997 et créée le 1er mai 1997 lors du concert Haute tension produit par l’ACREQ à l’Usine C à Montréal. Cette pièce est une commande de l’ACREQ avec l’aide du Conseil des arts du Canada (CAC). Point de passage s’est méritée le Prix du public au 3e Concurso Internacional de Música Eletroacústica de São Paulo (CIMESP ’99, Brésil) et a été finaliste au 25e Concours international de musique électroacoustique de Bourges (France, 1998). Point de passage a été enregistrée sur le disque compact Musica Maximalista 6: III CIMESP 1999 en 1999.

Création

  • 1 mai 1997, Haute tension, Usine C, Montréal (Québec)

Distinctions

Composition

5 interazioni cicliche alle differenze sensibili

Agostino Di Scipio

  • Année de composition: 1997-98
  • Durée: 11:25
  • Instrumentation: quatuor à cordes et traitement

Stéréo


Distinctions

Stumbling Dance

Elainie Lillios

  • Année de composition: 1998-99
  • Durée: 14:44
  • Instrumentation: support stéréo
  • Éditeur(s): Yul média
  • ISWC: T7001754743

Stéréo

Stumbling Dance imite les progrès parfois tumultueux de la vie: commencer, arrêter, vaciller en avant, basculer en arrière. La durée de notre existence peut sembler simultanément s’étirer, se contracter, respirer, suffoquer, s’allonger et se raccourcir. Cette danse imprévisible de la vie nous fait faire des périples que nous choisissons, même si elle nous mène parfois dans des lieux insoupçonnés.

[traduction française: François Couture, iii-11]


Stumbling Dance [Danse maladroite] a été réalisée en 1998-99 dans les studios de musique électroacoustique de la University of Birmingham (RU) et créée le 29 octobre 1999, au Teatro Laura Abrahão, pendant le Concert des finalistes du 3e Concurso Internacional de Música Electroacústica de São Paulo (Brésil). Merci à Larry Austin pour ses conseils en composition. Stumbling Dance a reçu une Mention d’honneur au 3e Concurso Internacional de Música Electroacústica de São Paulo (São Paulo, Brésil, 1999) et s’est classée finaliste au Concours international Luigi-Russolo (Varèse, Italie, 1999).

Création

  • 29 octobre 1999, Concerto de Premiação das obras eletroacústicas finalistas do CIMESP ’99, Teatro Laura Abrahão — Faculdade Santa Marcelina, São Paulo (Brésil)

Distinctions

Composition