Blogue

[À propos de Lux]

Jean-Philippe Beaudin, Le Devoir, 7 décembre 1985
samedi 7 décembre 1985 Presse

[…] Lux a été une expérience sonore et visuelle tout simplement éblouissante. On n’est pas prêt d’oublier cet extraordinaire ballet kaléidoscopique qui a été une véritable fête pour l’œil et pour l’oreille. Devant l’ampleur d’une telle réussite, on peut se demander si la simple formule du concert rend vraiment justice à la musique dite contemporaine… Une œuvre «multimédia» comme Lux, que nous sommes presque tentés de qualifier de chef d’œuvre, a certainement de quoi séduire les auditeurs qui se montrent les plus récalcitrants à la musique moderne. […]

… extraordinaire ballet kaléidoscopique…

[À propos de Lux]

Claude Gingras, La Presse, 6 décembre 1985
vendredi 6 décembre 1985 Presse

[…] Les blocs qui bougent et le son qui envahit la salle se complètent, il y en a pour l’oreille autant que pour l’œil. […]